• Accueil
  • Blog
  • Rencontre avec Jérôme Weytens, expert chez C.E.
| Portraits
Partager sur :

Rencontre avec Jérôme Weytens, expert chez C.E.

Jérôme Weytens est tombé dedans quand il était petit : sa passion pour l’automobile remonte à son adolescence. Elle est née au contact de son voisin qui restaurait des Renaults Frégate, Dauphines et autres Fiat 500 devant ses yeux d’enfants !
714

La genèse d’une passion

Les automobiles ? Jérôme Weytens est tombé dedans quand il était petit ! Quand il avait une dizaine d’années, son regard ne pouvait se détacher d’un voisin pratiquant la restauration de véhicules dans sa cour d’immeuble. Des Renault Frégate, Dauphines et autres Fiat 500 ont ainsi connu une renaissance devant ses yeux d’enfants, une passion était également née pour lui !

Après avoir obtenu son Bac S option physique avec brio, Jérôme s’oriente vers un DUT Génie mécanique option automobile. Durant ses études, de nombreux experts passaient dans les garages et tout de suite, il a su que c’était le métier qu’il voulait exercer. Attiré par l’autonomie que procure la profession et admiratif de la technicité qu’implique ce statut, il obtient son diplôme d’expert automobile en 2001.

Un faible pour les Françaises

Initialement, sa relation avec l’automobile ancienne débute avec une 1301 Spécial Export de chez Simca. Ni ses 20 ans de mise en circulation ni ses 60 000 km au compteur ne l’ont freiné dans son premier achat, quand on aime on ne compte pas. De nombreuses autres autos viendront compléter un tableau de chasse bien fourni avec une préférence pour les marques françaises, Renault et Citroën, avec ces modèles populaires d’après-guerre et les Youngtimers.

Selon Jérôme, les 30 Glorieuses incarnent l’âge d’or de l’automobile française, selon ses mots : « c’était l’époque des bouchons estivaux interminables sur les nationales et même s’il fallait deux jours pour rejoindre la Côte d’Azur, les vacanciers étaient bien plus philosophes qu’aujourd’hui et prenaient leur temps… »

Quel avenir pour l’industrie automobile ?

Pour Jérôme Weytens, l’automobile, qui a longtemps été un objet de réussite sociale, est en train de devenir un des démons de la pollution. L’empreinte carbone et le respect de l’environnement font partie des plus grands défis écologiques que l’automobile se doit de surmonter.

Les électriques et hybrides, mais aussi la location de véhicules, le covoiturage et l’autopartage apparaissent comme les tendances actuelles du renouvellement de l’utilisation de la voiture et de sa place dans la société. Ce changement de statut explique en partie que les avant-guerre commencent à intéresser moins de collectionneurs car on collectionne en général ce qui nous fait rêver étant jeune.

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formules Classic ExpertGalerie de photosNos experts automobiles passionnésEspace professionnel