• Accueil
  • Blog
  • Que peut-on modifier sur sa voiture ancienne ?
| Blog
Partager sur :

Que peut-on modifier sur sa voiture ancienne ?

Il n’est pas rare de croiser des voitures anciennes avec des modifications plus ou moins lourdes. Notre travail d’expert est souvent confronté à ses modifications qui peuvent altérer la conformité technique du véhicule. On vous propose de faire un point sur les différentes modifications les plus courantes, avec notre partenaire News d’Anciennes. L’article de News […]
modifier sa voiture ancienne

Il n’est pas rare de croiser des voitures anciennes avec des modifications plus ou moins lourdes. Notre travail d’expert est souvent confronté à ses modifications qui peuvent altérer la conformité technique du véhicule. On vous propose de faire un point sur les différentes modifications les plus courantes, avec notre partenaire News d’Anciennes.

L’article de News d’Anciennes reprenant point par point les différentes modifications est consultable en cliquant ici.

Qu’est-ce que la conformité d’un véhicule ?

Tout véhicule circulant sur les routes (par conséquent ce qui suit ne s’appliquera pas aux véhicules destinés à la compétition où aux roulages loisir ou sportif sur route fermée et circuit) doit être homologué. Différentes caractéristiques sont alors notées sur le PV d’homologation. Cela inclut des spécificités techniques mais aussi les performances de l’auto. Et souvent les modifications se heurtent à cette homologation.

l’auto. Et souvent les modifications se heurtent à cette homologation.

Jérome Weytens, Responsable du développement de Classic Expert vous en dit plus :
« Toutes les modifications ne sont pas autorisées. Par contre, dès que l’on touche aux performances et aux caractéristiques attachées au type mine, c’est interdit. En tant qu’expert nous pourrons être amené à juger ces modifications, que ce soit au moment de vous fournir un rapport concernant la valeur de votre auto ou, plus grave, en cas d’accident corporel qui entraînerait une expertise judiciaire. »

Les modifications mécaniques

Pour tout ce qui touche au moteur, les modifications permises sont inexistantes. Car ce qui est recherché est bien sûr l’accroissement des performances du véhicule.

On ne peut pas installer un moteur plus puissant, c’est la base. Mais on ne pourra pas non plus toucher à la carburation ou l’injection. La boite et le pont ne peuvent pas non plus être touchés car leurs caractéristiques sont également attachées à l’homologation.

Certaines modifications sont par contre tolérées. C’est le cas d’un échappement qui produira un plus beau bruit sans pour autant offrir plus de puissance au moteur. Un allumeur électronique ne sera pas l’origine d’une non-conformité… s’il ne déclenche pas un incendie qui serait l’origine d’un sinistre !

L’Électricité

Beaucoup de modifications sont permises lorsqu’il s’agit du système électrique de votre véhicule. Vous pouvez ainsi passer du 6v au 12v sans problème. Par contre vous ne pouvez pas changer le système d’éclairage avant qui est homologué. Vous pouvez ajouter des feux, si c’est bien fait, ou le modifier à l’arrière, mais c’est tout !

Les trains roulants

Peu de modifications sont permises de ce côté. Au niveau des jantes et des pneus, vous avez la possibilité de changer beaucoup de choses, tant que ça ne touche pas aux performances de votre auto. Du côté des freins, le système et son assistance doivent être les mêmes qu’à l’origine, quelle que soit le gain d’efficacité, même chose pour la direction.

À l’intérieur

Installer des ceintures n’est pas forcément une bonne idée. Vous ne pourrez le faire de façon sécurisée que si les ancrages sont prévus. Les sièges pourront être changés à l’envie mais ils ne doivent pas modifier le nombre de places assises, c’est une caractéristique essentielle du véhicule.

À l’extérieur

Pour ce qui est de l’extérieur, vous avez la possibilité de changer beaucoup de chose. Attention, rappelez-vous que les mascottes de capot sont interdites et qu’au moins un rétroviseur (réglable depuis le siège conducteur) doit équiper votre véhicule.

L’œil de l’expert

En tant qu’Experts nous rencontrons régulièrement des modifications sur les voitures anciennes. Voici les plus courantes :

  • Le remplacement du moteur par un autre, plus puissant (en général sur une américaine mais pas uniquement)
  • Le remplacement d’une boite auto par une boite manuelle ou d’une boite 4 par une boite 5.
  • Le remplacement des freins à tambours par des freins à disques
  • L’installation d’une direction assistée sur un véhicule non équipé ou remplacement d’une direction à boîtier par une direction à crémaillère

Évidemment tout n’est pas interdit. Ainsi on peut rencontrer ces cas de figure qui restent autorisés :

  • Le remplacement des carburateurs par des carburateurs équivalents
  • Le remplacement de l’échappement
  • Le remplacement de l’allumage (et notamment le montage d’un allumage électronique)
  • Le remplacement des roues par des roues de dimensions tolérées
  • L’installation électrique 6V passée en 12V

 

Frédéric Dubois, Référent National Collection, attire l’attention sur les risques encourus au niveau de l’assurance :

  • Résiliation en cas de non-conformité, car beaucoup d’assurances refusent en effet de couvrir des véhicules qui ne sont pas homologués.
  • Déchéance de garantie en cas de sinistre
  • Poursuite de l’assuré par l’assurance pour fausse déclaration de risque si le propriétaire du véhicule n’a pas déclaré la non-conformité.

 

De plus, le rôle d’Expert en automobile entraîne quelques obligations légales. En effet elles engagent sa responsabilité professionnelle :

 

  • Informer l’assurance de la non-conformité en cas de sinistre
  • Informer le propriétaire du véhicule

En cas de procédure VE (Véhicules endommagés ou Véhicules Economiquement Irréparables*) le véhicule devra être remis conforme à son homologation.

 

*La procédure dite des « Véhicules Gravement Endommagés » (VGE) est régie par les articles L327-4 et R327-2 du Code de la route.

Cette procédure a pour objectif de retirer temporairement de la circulation les véhicules accidentés qui présentent un danger immédiat pour la sécurité routière.

Deux possibilités à la suite d’un accident de la circulation :

La procédure VGE :

Cas n°1 : le véhicule est techniquement  irréparable (peut-être revendu à l’assureur)
Cas n°2 : le véhicule est techniquement réparable

La procédure VEI :

Le véhicule est économiquement irréparable (peut-être revendu à l’assureur)

Conclusion : vous avez un doute ? Demandez à un Expert…

Notre rôle d’Expert est de tout vérifier sur votre auto. Ainsi, avec le type mine nous saurons quelles sont les caractéristiques de votre auto et nous pourront vous indiquer quelles modifications ont été apportées à votre véhicule (si vous venez de l’acheter et que c’est visible). Nous pourrons également vous dire si ces modifications sont suffisamment importantes pour rendre votre véhicule non-conforme ou pas.

Dans tous les cas les Experts du réseau Classic Expert, pourront vous renseigner sur l’état de votre auto et sa conformité.

Enfin nous n’avons pas évoqué le contrôle technique, mais là aussi certaines modifications ne passeront pas. Pour plus d’informations, c’est dans l’article de News d’Anciennes.

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formules Classic ExpertGalerie de photosNos experts automobiles passionnésEspace professionnel