• Accueil
  • Blog
  • Centenaire Citroën : Top 10 des anecdotes les plus folles
| Histoire
Partager sur :

Centenaire Citroën : Top 10 des anecdotes les plus folles

A l’occasion des 100 ans de Citroën, voici 10 anecdotes croustillantes sur le constructeur français.

L’origine du logo 

Dans les années 1900, André Citroën, parti en Pologne, découvrit une nouvelle astuce de fabrication d’engrenages (en forme de chevrons). Il vit dans cette découverte, une opportunité de lancer sa carrière d’industriel et procéda ainsi au rachat de la licence du procédé de fabrication. Cette innovation permit de transmettre d’importantes puissances tout en assurant un plus grand silence durant le fonctionnement par rapport aux engrenages à tailles droites qui étaient beaucoup plus bruyantes.

Les engrenages à chevrons - www.passion-citroen.com
Les engrenages Citroën à l’origine du logo

Citroën, génie de la communication

Pour le salon de l’automobile de 1922, Citroën réalisa un gros coup de pub. La marque fit voler un avion pour véhiculer un message publicitaire, une première pour l’époque. Les spectateurs ont ainsi pu lire dans le ciel « C’est à Paris, C’est Citroën », une idée géniale.

André Citroën est l’un des premiers leaders d’industrie à donner beaucoup d’importance à la communication de marque. En 1920, son ingénieur électricien eut l’idée d’installer le nom de la marque sur la tour Eiffel en affichage lumineux. Ce qui fut la plus grande campagne publicitaire de tous les temps. Elle servit de guide à l’aviateur Charles Lindbergh à Paris, au terme de sa traversée de l’Atlantique. Cette publicité a duré 9 ans.

Les petites voitures Citroën 

En décembre 1923, les enfants d’André Citroën reçoivent des Citroën miniatures pour Noël. Avec sa femme, Georgina, il a quatre enfants. Il demande la réalisation de petites voitures Citroën pour qu’ils jouent avec. La Torpédo B2 10 HP est le premier de ces modèles réduits qui seront vendus à plus de 30.000 exemplaires en dix ans. Ce concept est en lien avec le célèbre crédo d’André Citroën. Ce dernier aimait répéter « Je veux que les premiers mots d’un enfant soient « Papa, Maman et Citroën ». Pour ce faire, il fit appel au fabricant de jouets Albert Migault.

Ils travaillèrent ensemble et sortirent en décembre 1923, les miniatures avec la Citroën B2 en vue du Noël qui connurent un véritable succès.

La petite Rosalie : une voiture de tous les records

En 1933, apparut la petite Rosalie (la 8CV), une nouvelle génération de véhicules fiables de tous les records. Elle parcouru 300.000 km en 134 jours avec une vitesse moyenne de 93km/h. Puis des nouvelles innovations ont été apportées pour donner naissance à une nouvelle génération de véhicule performant, robuste et surtout moderne.  Ce test a été initié par Yacco pour prouver la qualité de ses huiles puis repris par Citroën après les premiers 140 000km pour prouver la fiabilité de la marque.

C’est grâce à ces nouvelles solutions techniques que la petite Rosalie a battu en 1933 le record mondial de distance sans arrêt. Elle devient alors une empreinte de la modernisation et toujours tournée vers le futur.

Citroën Rosalie - Photos, details and equipment - Citroën ...
Citroën Rosalie

La DS : un succès fou

En 1955, la Citroën s’attaqua à la sphère de la science-fiction. En effet, pendant le salon de l’auto parisien, Citroën dévoila sa nouvelle voiture : la Citroën DS, inédite avec une révolution technique et esthétique. Cette série a connu une vente de 750 exemplaires en 1 heure et 12 000 commandes étaient déjà prises à la fin du 1er jour du salon.

La DS sauve le général de Gaulle

Le 22 août 1962, la Citroën DS 19 secourut le général de Gaulle. En effet, lors de l’attentat du Petit Clamart, la DS, criblée de balles, a pu continuer son chemin à vive allure avec deux roues crevés grâce à la grande stabilité qu’apporte la suspension hydropneumatique pour atteindre l’aéroport de Villacoublay.

Un tournant 

Les années 1970 marquent un tournant de la marque Citroën. En effet, au bord de la faillite avec des centaines de millions d’euros de déficit et un stock conséquent (91 000) de voitures invendues, Michelin devient propriétaire de la marque après la mort d’André Citroën. Puis dans les années 70, Peugeot rachète la marque toujours pour des raisons financières d’où la société PSA Peugeot-Citroën.

Citroën et son lieu de production

Né dans le 9ème arrondissement de Paris, Citroën déplaça son usine dans le 15ème arrondissement au Quai de Javel dans le but de produire plus d’automobiles. Mais cette usine ciblée par le bombardement des allemands, est devenue improductive avec 9000 voitures par an au lieu de 100 000. Au lendemain de la guerre, après une rénovation, elle devint productive avec 14 000 voitures en un an. Elle fait état de 3,22 millions de véhicules fabriqués à ce jour.

Des succès sportifs

Le domaine sportif a été un rempart incontournable pour André Citroën. En effet durant les années 1920, il élargit son imagination pour rebondir sur le premier rallye-raid à travers le Sahara. Ce qui amena les pilotes Georges-Marie Haardt et Louis Audouin-Dubreuil à faire un périple de 6000 km dans certaines colonies françaises comme l’Algérie et le Mali.

Par ailleurs, Sébastien Loeb et Daniel Elena à bord d’une Xsara KitCar devinrent champion de France et ensuite devinrent, en 2001, champions du monde dans la catégorie avec la Saxo Super 1600.

Citroën est présent sur les routes de France

Toujours dans le souci de promouvoir sa marque, Citroën avec certains industriels comme Michelin ou Renault offrirent des panneaux de signalisation aux institutions publiques mais à leurs images. Fort du succès de cette communication d’entreprise, ces panneaux attirent encore aujourd’hui de nombreux collectionneurs.

 

Panneau de signalisation, plaque émaillée Citroen, années ...

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formules Classic ExpertGalerie de photosNos experts automobiles passionnésEspace professionnel